SAVOIR-VIVRE

Quelques règles de savoir-vivre et de savoir-plaire

14 November 2017
Classy colibri on Casino Royale, James Bond and Vesper Lynd, savoir vivre et savoir plaire

Click here for English version

Bien que trop souvent perçues comme décalées de nos jours, les règles d’étiquette, du savoir-vivre et du savoir-plaire reviennent toutefois régulièrement au goût du jour. Il suffit de la sortie d’un nouveau James Bond pour que les hommes se voient inspirés et s’essaient aux codes de la séduction élégante et galante. J’en veux pour preuve « Casino Royale » il y a déjà quelques années, le 21ème opus de la série de films de James Bond mais, chronologiquement, la première aventure de l’espion britannique.

James Bond et Vesper Lynd

James Bond est une icône populaire, un personnage plus célèbre que tous les acteurs qui l’incarnent. James Bond a un double visage. Celui d’un gentleman élégant, flegmatique et plein de répartie, héros viril et protecteur porté par de nobles valeurs – l’homme idéal qui ne peut que plaire aux femmes – mais aussi celui d’un play-boy misogyne, d’un violent superhéros qui ne peut qu’être admiré des hommes.

« Un gentleman est quelqu’un qui ne blesse jamais les sentiments d’autrui sans le faire exprès. » Oscar Wilde

Dans Casino Royale, pour la première fois, l’agent secret tombe amoureux et démontre tout au long du film un comportement attentionné et respectueux envers la belle Vesper Lynd. Les quelques simples règles de savoir-vivre et de savoir-plaire qu’il observe font de lui un gentleman, un personnage inspirant tant pour les femmes que pour les hommes.

Savoir-vivre et bonnes manières

Les bonnes manières font le gentleman. Les manières reflètent la personnalité : le savoir-vivre n’est pas qu’une façon de faire, c’est une façon d’être. Un gentleman se distingue par son goût et sa retenue, par sa grâce dans ses manières et la qualité de ses manières elles-mêmes. Il fait preuve de distinction, d’élégance et de délicatesse.

« La politesse, le savoir-vivre et les bonnes manières sont les locomotives qui nous font voyager sur les rails du respect des autres. » Jacques Caron

Savoir-vivre et savoir-plaire pour un dîner galant

Le gentleman en charmante compagnie – tel James avec Vesper – entre le premier dans un restaurant, et en sort le dernier. L’homme prendra cependant soin d’ouvrir la porte à sa compagne à chaque fois, même lors de la sortie de l’établissement.

Une fois à l’intérieur, l’homme mentionne la réservation ou demande une table. Il vérifie discrètement auprès de sa compagne que la table lui convient. Si la réponse est négative, c’est à lui d’en demander une autre. Pour se rendre à leur table, la femme passe devant et suis le maître d’hôtel. L’homme ferme la file indienne, idéalement accompagnant sa compagne d’un geste protecteur de la main dans le dos.

Dans les escaliers, le gentleman passe toujours devant. A la montée pour que son regard ne s’attarde pas sur les hanches et les jambes de sa compagne, et lors de la descente pour qu’en cas de chute elle puisse se rattraper à ses épaules solides.

« Un gentleman, c’est celui qui peut décrire Sophia Loren sans faire un seul geste… » Michel Audiard

Lorsqu’ils prennent place à table, l’homme galant prend soin d’aider sa compagne à s’installer en lui retirant et ajustant sa chaise. Il va de soi qu’il lui laisse la meilleure place, sur la banquette ou dos au mur et face à la salle de restaurant. Après la lecture du menu, le gentleman s’enquiert du choix de sa compagne et c’est lui qui passe commande auprès du serveur. Il prendra soin de servir vin et eau à sa compagne durant le dîner, elle ne devrait pas avoir à toucher une bouteille.Classy colibri on Casino Royale, James Bond and Vesper Lynd, savoir vivre et savoir plaire

Quand une femme quitte la table, les deux hommes les plus proches d’elle se lèvent de leurs chaises ou en esquissent simplement le mouvement. Ils feront de même lors de son retour, qu’ils anticiperont, et l’un d’eux aidera la femme à s’installer. Un gentleman ne retire jamais sa veste durant le dîner, sauf si sa compagne devait avoir froid auquel cas il devrait la lui proposer.

A la fin du dîner, l’homme règle l’addition, surtout lors du premier dîner, et ne vérifie pas l’addition. Il aide ensuite sa compagne avec son manteau et la raccompagne toujours chez elle (ou chez lui…).

En voiture, l’homme galant ouvre la portière afin que sa compagne prenne place et – de grâce – à chaque fois, et pas seulement lors du premier rendez-vous ! A l’arrivée, le gentleman sort en premier et fait le tour de la voiture pour lui ouvrir la portière et – de grâce – pas seulement lors du dernier rendez-vous…

Un vilain adage disait que lorsqu’un homme ouvrait la porte de sa voiture à une femme, soit c’était la voiture, soit c’était la femme qu’il possédait depuis peu… Mais avant une levée de boucliers des partisans du politiquement correct, sachez que pour ma part il s’agit de rendre le moment plus beau et plus respectueux. Nouvelle voiture ou pas, je continuerai à ouvrir la portière pour ma Vesper, et à me lever lorsqu’elle sort de table… La galanterie a sublimé notre rencontre et embellit notre vie de couple.

Oser la galanterie

Certains, de nos jours, voient la galanterie comme une forme de sexisme bienveillant ou de paternalisme. Certaines femmes acceptent mal ces attentions et certains hommes hésitent à suivre ces règles de savoir-vivre et de galanterie, craignant le ridicule et le rejet.

Hors, les gestes et attentions du gentleman n’impliquent aucunement une inégalité des sexes, mais une acceptation et une appréciation de leurs différences. Ma Vesper est une femme brillante et indépendante et mes attentions envers elle n’ont rien de dominant – elles ne sont qu’une marque de respect et d’admiration.

La galanterie est faite de courtoisie, de délicatesse et de savoir-vivre. La galanterie honore la femme.             Lui-colibri

ARTICLES SIMILAIRES : Du gentleman et de la galanterie écrit par Elle-colibri.

Classy colibri on Casino Royale, James Bond and Vesper Lynd, savoir vivre et savoir plaire Classy colibri on Casino Royale, James Bond and Vesper Lynd, savoir vivre et savoir plaire

You Might Also Like

No Comments

Leave a Comment

*