HOTELS LIFESTYLE RESTAURANTS

Pan Deï Palais | Romance indienne à Saint-Tropez

2 August 2018
Classy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, France

Click here for English version

Dans l’atmosphère animée et glamour de Saint-Tropez en été, l’entrée du Pan Deï Palais est des plus discrètes. Et pourtant, derrière la lourde porte en bois se cache un hôtel intime et d’un luxe discret à l’atmosphère coloniale. Le Pan Deï Palais est un havre de paix raffiné au coeur de Saint-Tropez.

Nous passons de nombreuses soirées au Pan Deï Palais à Saint-Tropez durant nos longs étés dans la région. Lorsque nous nous engageons dans la rue Gambetta, le voiturier, élégamment vêtu d’un costume indien, est le premier membre du personnel que nous rencontrons. Obligeant et accueillant, il garde un œil vigilant sur notre Batmobile garée juste devant l’entrée.

Un établissement Relais & Châteaux, cet hôtel de charme luxueux se dévoile sous des airs de maison coloniale. La charmante hôtesse nous accueille par notre nom et nous accompagne alors que nous traversons le long et magnifique hall, parsemé d’antiquités indiennes et de meubles asiatiques. Nous passons devant la bibliothèque avec ses imposants portraits de famille du Général Allard et de la princesse Bannu Pan Deï.

Car le Pan Deï Palais, c’est aussi une histoire captivante : les habitants de Saint-Tropez aiment raconter l’histoire romantique du Général Jean-François Allard, natif de Saint-Tropez, qui servit dans l’armée de Napoléon et combattit à la bataille de Waterloo. Contraint à l’exil après la chute de Napoléon, il rejoignit les troupes du maharajah Ranjit Singh au Pendjab, en Inde, où il s’éprit de la princesse Bannu Pan Deï et l’épousa. Lors du retour de la famille à Saint-Tropez en 1835, le Général fit bâtir le Pan Deï Palais, grande maison de ville d’inspiration orientale, en signe de son amour pour son épouse. Le Général retourna ensuite seul aux Indes, laissant la princesse Bannu Pan Deï et leurs sept enfants à Saint-Tropez. Il craignait qu’en Inde, s’il devait mourir au combat, son épouse ne subisse le rite de sati selon lequel les veuves sont brûlées vives avec leurs maris décédés. Trois ans plus tard, le Général trouva la mort à Peshawar. La princesse et ses enfants habitèrent le magnifique palais de Saint-Tropez jusqu’à la mort de la princesse en 1884.

Le beau jardin dans la cour intérieure du Pan Deï Palais n’est qu’élégante sérénité. Privatisé pour les h^tes de l’hôtel la journée, le soir il se transforme en chic lounge bar avec musique et en restaurant romantique d’une dizaine de tables recouvertes de nappes blanches et de verres aux couleurs vives.

Nous aimons nous installer dans les fauteuils sous les bananiers, au bord de la piscine, et déguster le cocktail du soir, une potion gouteuse créée par le barman et ses acolytes, avant de passer à table pour un menu aux influences provençales. Bien souvent aussi, nous restons sous les palmiers et les bananiers toute la soirée et nous régalons de délicieuses portions de saumon mariné, de nems, et de pizza ou de croque-monsieur à la truffe…

Esteban Slosse et son équipe s’assurent avec professionnalisme et discrétion que leurs hôtes se sentent bien dans ce cadre de rêve. Ils réussissent sans effort apparent à offrir un service hautement personnalisé que nous apprécions et qui nous fait revenir au Pan Deï Palais, encore et encore.            Elle-colibri

Pan Deï Palais | 52 rue Gambetta | 83990 Saint-Tropez | France | pandei.com

Classy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, France Classy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, France
Classy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, FranceClassy colibri at the Pan Deï Palais, Saint-Tropez, France

You Might Also Like

No Comments

Leave a Comment

*